L’urbanisme, au sens large, implique:

  • La vision à court (toujours), moyen (quelquefois) et long terme (rare) d’une vision de son environnement.
  • La compréhension des contraintes naturelles, environnementales, économiques et règlementaires (il y a pléthore)à analyser et à intégrer.
  • L’équilibre nécessaire pour une compréhension et une acceptation la plus large possible.

Dans notre commune et dans le Pays de Gex , le futur est largement dépendant de la conjoncture économique en Suisse voisine et notamment de Genève.

Elle ne suit donc pas les cycles nationaux et doit répondre aux demandes d’augmentation d’emploi en Suisse.

Cette croissance forte a ses contraintes:

  •  elle génère plus de circulation, plus de problèmes d’eaux pluviales et d’eaux usées
  •  elle demande plus d’infrastructures: plus de besoin d’écoles, de crèches, de transports publics, etc.

La planification, malgré les SCOT et les PLU successifs, restera toujours hasardeuse et la pression foncière  très élevée.

Urbanisme et Aménagement du Territoire

Les lois et les règlements sont à la base de l’Aménagement du Territoire et de là, en découle une partie de l’urbanisme; le reste étant la volonté politique de la commune et/ou de la communauté de communes, ainsi que des contraintes et des particularités locales.

Pour élaborer et /ou évaluer un PLU ou un SCOT, des instruments se développent. Notons l’Outil EPECEDU :

Evaluation  de la Prise en Compte de l’’Environnement dans les Documents d’Urbanisme (disponible auprès de la FRAPNA

http://www.frapna-ain.org/territoires )